MODALITÉS D’ORGANISATION DES ÉPREUVES

 

3 . MODALITÉS D’ORGANISATION DES ÉPREUVES :

 

Les missions du responsable de session
Préalablement à la tenue de chaque session d’évaluation, un responsable de session que nous avons désigné s’assure que les conditions matérielles du déroulement des épreuves sont mises à disposition de l’examinateur et des candidats, à savoir :

  • Des locaux appropriés pour l’ensemble des épreuves ; des matériaux, matériels, équipements, outils et accessoires nécessaires à la mise en situation professionnelle et au passage des questionnaires professionnels ;
  • Les documents nécessaires servant à l’appréciation des candidats par l’examinateur dans le cas d’une mise en situation (grille d’évaluation : degrés de réussite et attributions du nombre de points indiqué, livret de suivi).

Avant le début de session d’examen, le responsable de session s’assure qu’au moins un examinateur habilité est présent pour évaluer les candidats. Avant chaque épreuve, le responsable de session vérifie l’identité de chacun des candidats, constate les absences éventuelles et en informe l’examinateur. Ces absences sont consignées par le responsable de session auprès de notre structure En cas de retard d’un candidat, le responsable de session apprécie l’opportunité de l’autoriser à passer l’examen sans modifier l’horaire de fin de l’épreuve. Le responsable de session organise la surveillance des épreuves

À la fin de l’examen, le responsable de session récupère les dossiers/grilles d’évaluations remplies par l’examinateur, pour le transmettre avec grand soin au jury de validation. Il s’assure notamment que tous les dossiers lui ont bien été transmis.

 

La procédure d’habilitation du jury de certification
Les membres du jury respectent obligatoirement l’un de ces quatre critères :

  • Être des professionnels justifiant d’au moins trois ans d’expérience dans le métier de marchand de presse
  • Etre des formateurs/animateurs expérimentés (au moins trois ans d’expérience), avec une expertise particulière dans le secteur de la diffusion de la presse
  • Etre des chefs d’Entreprise dans le secteur de la formation professionnelle continue
  • Avoir une habilitation « membre d’un jury de titre professionnel » décernée par une instance/autorité officielle (DIRECCTE, …)

N.b : les membres du jury ne doivent avoir entretenu aucun lien personnel avec les candidats à la certification professionnelle, préalablement au passage de la certification/évaluation des compétences.

 

Les modalités d’information et de convocation du candidat
Information :

  • Site web www.french-touch-attitude.com
  • Documentation détaillée transmise par mail au candidat (programme de la formation,référentiel / compétences), ou sur courrier postal (sur demande)
  • Entretien téléphonique ou en face à face.

Mise en oeuvre opérationnelle de la programmation :
Nous transmettons par mail (ou sur courrier postal si pas d’adresse mail), aux candidats, avant le déroulement de la session d’évaluation, les informations suivantes :

  • Les dates de début et de fin de la session d’évaluation ou celle de l’activité / compétences professionnelles ;
  • Le lieu de déroulement de la session

Nous portons à la connaissance des stagiaires le lieu, la date, l’heure et la nature des épreuves, par mail (ou sur courrier postal si pas d’adresse mail).

Pour être autorisé à participer aux épreuves, le candidat doit présenter sa convocation ainsi qu’une pièce d’identité.

 

Le déroulement de l’examen/épreuve d’évaluation/certification
Pré-requis :

Peuvent se présenter aux sessions d’évaluation en vue de l’obtention de la certification :

  1. Les candidats ayant suivi une action ou une période de formation professionnelle en cohérence avec la certification visée ;
  2. Les candidats s’inscrivant dans un parcours personnalisé conforme à notre certification ;

L’examen final a lieu en dernière journée de la session de formation.

Les modalités pédagogiques sont les suivantes :

  • Un examen de mise en pratique est organisé, permettant à l’examinateur de mesurer l’acquisition des compétences des candidats, et de reporter ses évaluations sur des grilles prévues à cet effet.
  • Ces grilles sont remises par la suite à notre jury de certification, pour analyse et validation définitives des compétences acquises par les candidats.

Nous habilitons les examinateurs par spécialité et pour, au maximum, la durée de validité des certifications.

En vue de leur prise de fonction et à l’occasion des révisions des certifications, notre représentant s’assure que les examinateurs connaissent les référentiels des certifications concernées et les droits et obligations afférents aux actions et tâches des examinateurs.

L’examinateur est une entité compétente sur l’ensemble des activités évaluées au cours de la session d’évaluation ou des activités de compétences professionnelles.

Au cours d’une session d’évaluation le candidat sera surveillé ou évalué par un examinateur habilité selon les modalités d’évaluation suivantes : les examinateurs sont obligatoirement des professionnels possédant une expérience significative, d’au moins trois ans, dans la spécialité visée par la certification.

Les examinateurs ne doivent entretenir ou avoir entretenu aucun lien personnel avec le candidat.

Le référentiel de certification fixe les modalités d’évaluation permettant de vérifier les compétences du candidat. Le référentiel de certification définit les éléments ou documents dont l’examinateur doit disposer lors de l’évaluation et détermine :

  • Les objectifs d’évaluation ainsi que es critères d’appréciation des compétences requises ;
  • Le contenu, les modalités et les moyens de mise en oeuvre de la situation professionnelle d’évaluation observable, réelle ou reconstituée, correspondant aux compétences requises ;
  • Si la situation professionnelle ne peut être observée, l’ensemble des éléments susceptibles d’établir que le candidat possède les compétences, aptitudes et connaissances requises ;
  • Le cas échéant, les objectifs de l’entretien final selon les certifications avec l’examinateur destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat

Pour établir ses évaluations, l’examinateur dispose :

  1. Des résultats complétés de la mise en situation professionnelle et des questionnaires professionnels.
  2. Des résultats des évaluations réalisées en cours de formation lorsque le candidat évalué est issu d’un parcours de formation.
  3. Le cas échéant, de l’entretien final.

La communication des résultats aux candidats :
Pour l’octroi de la certification, le résultat se prononce lors de l’analyse, par notre jury de certification, des grilles d’évaluations communiquées par l’examinateur (au plus tard la semaine qui suit).
Les résultats sont communiqués aux candidats par mail, avec demande d’accusé de réception. Si les candidats n’ont pas d’adresse mail, un courrier postal leur est adressé.

Le processus de rattrapage :
Les candidats n’ayant pas validé une ou plusieurs compétences de la certification pourront repasser un examen de rattrapage en distanciel, les sujets d’examen leur étant mis à disposition via une plateforme (N.b : la durée de validité des compétences acquises est de 3 ans).

Les sujets d’examen, rédigés par le comité de coordination pédagogique de FRENCH TOUCH ATTITUDE, sont actualisés en permanence.

Précisions sur les modalités de rattrapage en distanciel :
Ce dispositif a été conçu pour permettre aux candidats de passer des épreuves de rattrapage des compétences qu’ils n’auraient pas validées lors de l’examen initial (en présentiel).

Les épreuves de rattrapage sont réalisées sur la plateforme on-line, ou sur une application / smartphone, et sont pilotées par la Direction de FRENCH TOUCH ATTITUDE, via son équipe de coordinateurs pédagogiques ou référents métier (de façon informatique).

Toute connexion, déconnexion, consultation d’un module d’examen, consultation d’une ressource numérique, est enregistrée et ne fait l’objet d’aucune diffusion externe.

Le candidat connecté est identifié et l’utilisation de l’historique de connexion est un élément de preuve qui peut nous être demandé par un organisme externe financeur ou institutionnel. Son utilisation et sa diffusion sont donc strictement réglementées et restent confidentielles.

Conformément au RGPD, les candidats sont informés de notre charte «protection des données personnelles», en total respect des contraintes légales en la matière. Les candidats disposent d’un droit de consultation, d’accès, de rectification et d’opposition, sur les renseignements transmis, et bénéficient d’une totale transparence en terme du traitement de leurs données personnelles.

Afin de répondre aux attendus de l’examen de rattrapage en distanciel, le candidat est informé qu’il est nécessaire de posséder les moyens prérequis : 1- si examen de rattrapage sur plateforme en ligne = un PC avec processeur 1,6 Ghz minimum I 8 Go de RAM (conseillé) I Connexion Internet Haut Débit (idéalement via la fibre) I Microsoft Windows® Seven/10 ou Macintosh I 1 Go disponibles sur le disque dur I Carte graphique et affichage en 1024 x 768 et 16 millions de couleurs I Un navigateur à jour I Micro casque ou enceintes (internes ou externes). 2- si examen de rattrapage sur application smartphone : un smartphone avec système d’exploitation à jour, connection à internet active (ou wi-fi).

Les formations en distanciel imposent de savoir utiliser l’outil informatique, naviguer sur le Web et utiliser les logiciels de messagerie = l’examen de rattrapage en distanciel se réalisant à distance via une plateforme en ligne, ou sur smartphone, une connaissance des outils informatiques et de l’Internet est utile.

Le candidat aura accès à une assistance pédagogique sous 12 heures par un référent métier. Cette assistance peut se faire également au travers de mail adressé à : contact@french-touch-attitude.com.

Les modalités de délivrance matérielle de la certification :

Le parchemin de la certification est transmis aux candidats titulaires (en certification partielle ou en certification globale) via un envoi postal, doublé d’un envoi par mail.

Les modalités de traitement des dysfonctionnements :

Cette section concerne le traitement des réclamations effectuées par les candidats de FRENCH TOUCH ATTITUDE, lors du passage de l’examen de certification.

Le traitement «raisonnable et rapide» des réclamations est une obligation réglementaire, mais c’est avant tout une préoccupation forte pour notre organisme.

Les clients doivent pouvoir adresser des réclamatitons gratuitement à FRENCH TOUCH ATTITUDE et obtenir une réponse dans un délai de quinze jours à compter de la date de réception de cette réclamation sauf circonstances particulières justifiées.

Le traitement et la gestion des réclamations au sein de FRENCH TOUCH ATTITUDE , dans un cadre plus général que celui de la certification, vise à :

  • Examiner attentivement, au cas par cas, les réclamations de la clientèle et leur dispenser des conseils et des informations clairs et adaptés à leur requête ;
  • Transmettre au client une réponse professionnelle et facilement compréhensible, et cela dans des délais raisonnables ;
  • Mettre en place, le cas échéant, des mesures d’urgence adaptées, afin de résoudre un problème et d’éviter qu’il ne s’aggrave ou se reproduise.

1. DÉFINITION DE LA RÉCLAMATION

Par «réclamation», on entend une déclaration actant du mécontentement du candidat envers FRENCH TOUCH ATTITUDE ou envers ses collaborateurs.

Les causes ou origines d’une réclamation/dysfonctionnement soulevé par un candidat peuvent être variées :

  • Qualité du service fourni
  • Relation avec le formateur
  • Erreur dans l’envoi de la correspondance
  • Dysfonctionnements divers

L’interlocuteur habituel du client doit donc pouvoir donner des réponses satisfaisantes dans ces cas. S’il constate que la demande du client prend la forme d’une réclamation, il doit alors l’inviter à présenter une réclamation à la Direction Générale de FRENCH TOUCH ATTITUDE.

2. RÉCEPTION ET IDENTIFICATION D’UNE RÉCLAMATION

L’information donnée aux clients relativement au traitement des réclamations précise que les réclamations doivent être adressées à FRENCH TOUCH ATTITUDE via le site web www.french-touch-attitude.com, ou par courrier postal (adresse du siège social).

Néanmoins, toute demande d’un candidat concernant la prestation de FRENCH TOUCH ATTITUDE lors du passage de l’examen de certication et pouvant constituer une réclamation est recevable, même en cas de remise ce celle-ci auprès d’une autre personne qu’un membre de la Société concernée, par exemple formulée auprès d’un prestataire en lien avec la Société (dépositaire de presse, éditeur, messagerie de presse…) et transmise à la Société.

La Direction Générale vise tous les documents identifiés comme une réclamation et leur attribue ou non le caractère de réclamation, en indiquant la date de réception et le délai de réponse imparti.

3- RÉPONSE APPORTÉE AU CANDIDAT

La Direction Générale analyse le dossier, après l’avoir instruit, demande toutes informations complémentaires si nécessaire, fait appel à tous avis et ou expertise qu’elle juge utile et établit la version finale de la réponse à apporter au candidat.

La modalité de la réponse à la réclamation se fera sous le même format que la réclamation (par mail, par courrier simple ou par courrier recommandé avec avis de réception) et, par défaut, par courrier recommandé avec avis de réception.

4- SUITES DONNÉES À LA RÉPONSE

L’analyse des dossiers de réclamation doit permettre à la société FRENCH TOUCH ATTITUDE de dénir et de mettre en place des mesures correctives, afin d’améliorer ou de corriger des défaillances internes mises en lumière par la réclamation.

La description des modalités de régulation des processus d’évaluation menant à la certification

1- Avant la formation
Une première évaluation dite “diagnostic” permet de mettre en avant les connaissances et compétences du candidat avant son entrée en formation. L’objectif sera d’adapter éventuellement les contenus des cours, mais surtout de tracer l’évolution des acquis du candidat.

2- Le questionnaire/évaluation est envoyé à chaque candidat via la plateforme «digiforma»

3- Pendant la formation
Au cours de la formation, le formateur réalisera deux types d’évaluations :

  • Des évaluations sommatives.

Au cours de son parcours le stagiaire devra se livrer à des évaluations des acquis de connaissance, au travers de quizzs d’appropriations. Le formateur ajustera ses prestations, son contenu didactique, dans une perspective de régulation. Ainsi, le stagiaire sera mieux orienté vers les objectifs à atteindre.

  • Des évaluations certificatives.

Un examen final vient confirmer et valider des acquis/compétences professionnels. Le formateur réalisera à cet effet un exercice de mise en pratique, et évaluera la “production” de chaque candidat, sur des grilles d’évaluation prévues à cet effet, et sur un éventail de notation d’indicateur allant de 1 à 4 :

  1. Maîtrise parfaitement l’indicateur
  2. Une bonne maîtrise
  3. Maîtrise de manière partielle
  4. Présente des lacunes importantes

Le candidat, pour obtenir la validation de la compétence, devra avoir recueilli une majorité de 1 et de 2. La notation 4 est rédhibitoire pour la compétence en question.

4- L’animation

Alternance entre théorie, pratique, et mises en situation. L’animation est dynamique, ludique rendant les candidats “participants acteurs” permettant un meilleur ancrage des messages et une transposition sur leur terrain, facilitée.

Plusieurs canaux de communication sont utilisés : verbal, visuel (la projection, vidéos pédagogiques, supports écrits), et kinesthésiques (mises en application pratiques) afin de s’adapter aux capacités de compréhension et de mémorisation de tous.

Cette méthode complétant les données théoriques s’inscrit dans une démarche « praticopratique » basée sur l’interaction des membres du groupe entre eux et avec le formateur.

Irrégularités et voies de recours

Les irrégularités affectant les conditions d’organisation ou de déroulement des sessions d’évaluation constatées par un candidat ou par un examinateur sont signalées immédiatement au responsable de la session.

Notre représentant peut prononcer l’annulation de la session par décision motivée.

Lorsqu’un candidat conteste la régularité des conditions d’organisation ou de déroulement d’une session et que le notre responsable refuse de prononcer l’annulation de la session, ce refus peut faire l’objet d’un recours auprès de la Direction Générale, dans un délai d’une semaine après la communication des résultats, et sous la forme d’un courrier avec accusé de réception. La Direction Générale analyse le dossier, après l’avoir instruit, demande toutes informations complémentaires si nécessaire, fait appel à tous avis et ou expertise qu’elle juge utile et établit la version finale de la réponse à apporter au candidat. La modalité de la réponse au recours se fera par courrier recommandé avec avis de réception.

Les candidats absents aux épreuves sont autorisés à s’inscrire à une nouvelle session d’examen sans délai particulier et sans avoir à suivre une nouvelle formation. Cependant, le second passage sera payant.

Le centre certificateur de la session à laquelle ils n’ont pu participer leur communique la date de la prochaine session qu’il organise.

Les auteurs de fraudes et tentatives de fraudes commises à l’occasion des sessions d’évaluation ou d’activité de compétences professionnelles conduisant à l’obtention d’une certification délivrée par notre structure encourent une sanction.

Cette sanction peut aller de l’exclusion immédiate des épreuves à l’interdiction de se représenter à celles-ci pendant une durée d’un an à compter de la date de notification de la sanction.

La sanction est prononcée et notifiée par le responsable de la session au vu d’un rapport établi et signé par l’examinateur ou par le responsable de la session lorsque la fraude ou la tentative de fraude est constatée par le surveillant de l’épreuve.

Lorsque la constatation de la fraude a lieu après la session d’évaluation, le titulaire de la certification, peut se voir retirer celui-ci par décision motivée de notre direction.

Les candidats convaincus de complicité de fraudes ou de tentatives de fraudes encourent les mêmes sanctions.

 

FORMATIONS ET CONSEIL, POUR LE RÉSEAU PRESSE